Achats d'occasion et reconditionnés Déchets, emballages et recyclage

Électroménager, réparation, occasion et réseau Envie

Les achats d’occasion et la réparation d’électroménager doivent aujourd’hui être envisagés pour réduire l’impact environnemental de ces produits du quotidien. Comment le réseau Envie participe avec solidarité à la réduction de l’impact environnemental lié à l’électroménager ?

Électroménager et impact environnemental

La phase de production de l’appareil électroménager

La conception des produits électroménagers, comme de tout autre produit, a un impact environnemental. En effet, la phase de production d’un produit électroménager contribue pour 25 à 50% de son impact carbone.1 Ceci est d’ailleurs d’autant plus vrai que l’appareil est petit.1

Cet impact est en partie lié à l’utilisation de métaux (notamment l’acier et l’aluminium) et aux composants électroniques que l’on retrouve en grande quantité dans les produits.2

La phase d’utilisation de l’appareil électroménager

La phase d’utilisation du produit a elle aussi un impact sur l’environnement. Il est cependant moindre en France du fait d’un mix électrique peu carboné.2

Pour autant, une surconsommation de produits électroménagers amène à leur utilisation plus régulière. Cette utilisation fréquente augmente alors la part nécessaire en énergie par personne en France. A large échelle, cette surconsommation est à prendre en compte car elle implique de produire plus d’énergie.

La phase de fin de vie de l’appareil électroménager

La phase de fin de vie du produit (et en particulier la fin de vie de l’acier et de l’aluminium) nécessitent l’intervention des filières de gestion des déchets. Les impacts évités par le recyclage de l’acier et de l’aluminium contenus dans le produit compensent en grande partie les impacts en fabrication.2 Pour autant, il reste des impacts liés à la mise en place de la filière de recyclage et au traitement des autres matériaux présents dans les appareils.

Malheureusement, une partie non négligeable des appareils électroménagers n’intègre pas les filières de gestion des déchets. L’action de tri doit être encouragée, tout particulièrement pour les déchets conséquents comme l’électroménager. L’adoption d’un bon geste de tri, favorisant le recyclage, permet de réduire l’impact du produit de l’ordre de 5 à 15% sur l’indicateur de changement climatique (hors cas du réfrigérateur).2

Comparaison impact bon et mauvais geste de tri (Source)

Par ailleurs, il ne faut surtout pas laisser ses appareils électroménagers sur le trottoir en espérant qu’ils soient collectés. Ils sont bien souvent démontés pour leurs pièces, sans prise en charge par les filières de recyclage et deviennent alors très polluants.

Différentes phases d’impact environnemental d’appareils électroménager sur 1 an d’utilisation (Source)

Utilisation de l’électroménager et allongement de la durée d’usage

L’analyse de l’allongement de la durée d’usage d’un appareil électroménager présente toujours un bilan positif sur l’indicateur de changement climatique.2

Pour allonger la durée d’usage de ces appareils, il est très important de les utiliser selon les bons paramètres d’utilisation. De trop nombreuses utilisations sont mal paramétrées et induisent une surconsommation. C’est par exemple le cas de la bouilloire qui chauffe 1L d’eau pour que nous n’en utilisions que 50cL. Ou encore le micro-ondes qui chauffe pendant 4 minutes à 900W alors que 2 minutes à 500W auraient suffit. En plus d’une surconsommation, ces mauvaises utilisations contribuent bien évidemment à l’utilisation inutile de nos appareils, ce qui écourte leur durée de vie.

Réparation de l’électroménager

Le choix de la réparation des appareils électroménager est aujourd’hui trop souvent négligée. En effet, une étude publiée dans le revue Science of the Total Environment montre que sur 100 fours à micro-ondes déposés en déchèterie, la moitié est encore en état de marche et l’autre moitié peut être réparée facilement.3

La question est alors de savoir quel est le bénéfice d’une réparation afin de savoir si elle « vaut le coup ou pas ». Un raisonnement dont il faut par ailleurs se méfier, car il est clair que limiter un réchauffement planétaire et les conséquences qui en suivront vaut, de toute évidence, le coup. Cependant, il faut tout de même se poser la question de l’impact environnemental de la réparation.

Le bilan environnemental d’une réparation d’équipements dépend de plusieurs paramètres. Ces derniers sont liés à l’impact de la réparation, de la production de la pièce de remplacement, de l’intérêt de la pièce de remplacement pour prolonger la durée de vie de l’appareil, de la date de la panne et de l’âge de l’appareil.2 Dans la majorité des cas, le choix de réparer est préférable au choix de remplacer son équipement. Ceci est particulièrement vrai si la panne intervient dans la première moitié de la durée de vie de l’équipement.2

Plusieurs intervenants peuvent aider à réparer ses appareils. Tout d’abord soi-même, car de nombreuses réparations sont facilement réalisables. Les revendeurs offrent parfois aussi des services de réparation. Et pour apprendre à réparer vous-même votre produit, pensez aux ateliers d’auto-réparation dont j’ai parlé ici. Il faut savoir que passer par un atelier d’auto-réparation permet une économie moyenne de 70 euros par rapport à une réparation auprès d’un service annexe.4

Électroménager d’occasion et impact environnemental

J’ai déjà abordé l’impact environnemental lié à l’achat de produits d’occasion dans cet article. Il faut savoir que l’achat permanent de produits électroménager et hi-tech d’occasion ou reconditionnés permettrait de diminuer d’environ 0,16 tonnes équivalent CO2 les émissions individuelles.5 Cela représente environ 1,8% des réductions individuelles à atteindre pour respecter les accords de Paris (limiter le réchauffement climatique à 2 degrés).6 Même si cette proportion est faible, elle représente une part de presque 6% des actions individuelles possibles avec un fort engagement en faveur d’une limitation d’émissions de gaz à effet de serre.6

Électroménager d’occasion avec le réseau solidaire Envie

L’achat d’occasion n’est pas toujours facile car il n’intègre pas toujours les garanties que nous aimerions. L’achat à un particulier ne garantit pas l’état du produit, certains magasins revendent des produits en mauvais état, etc. Si ces quelques difficultés vous arrêtent, alors le réseau Envie répondra à vos besoins.

Le réseau Envie est un organisme de revente d’électroménagers d’occasions avec des garanties. Ce réseau national dispose de nombreux points de vente partout en France. En Loire-Atlantique, c’est Envie 44 qui s’en occupe dans 3 points de ventes : un à Saint-Herblain (près d’Atlantis), un à Saint-Nazaire et un au Solilab (île de Nantes).

Le réseau Envie est un acteur clé de l’économie circulaire. Il s’engage dans la rénovation des appareils électroménagers, dans le recyclage des déchets et dans des projets environnementaux et sociaux. Envie milite par ailleurs pour l’insertion professionnelle et compte, en 2015, 1 918 salariés en insertion.7

Pour trouver un magasin Envie près de chez vous, suivez cette cartographie.

Envie 44 propose par ailleurs un service de réparation. Pour rappel, il est bien souvent plus économique et écologique de réparer ses appareils électroménagers. Pour en savoir plus sur ce service de réparation, suivez ce lien.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, Envie 44 propose aussi un service de livraison. Dans la logique du « un pour un », Envie 44 se propose alors de récupérer un de vos appareils qui ne fonctionne plus en échange de celui livré.

Guide d’achat d’un appareil électroménager

Pour finir, un petit récapitulatif logique avant tout achat d’un appareil électroménager :

  1. Si c’est un appareil que je possède déjà qui ne fonctionne plus, est-ce que je peux le (faire) réparer ?
    Souvent, la réparation vaut le coup en terme d’économie d’argent et d’énergies (surtout vrai si l’appareil a moins de la moitié de sa vie)
  2. Si je ne peux pas (faire) réparer mon appareil, où le déposer pour qu’il soit recyclé au mieux ?
    Un recyclage efficace réduit en grande partie l’impact environnemental de mon produit. Pour trouver un point de collecte, suivez ce lien.
  3. Est-ce que j’en ai vraiment besoin ou est-ce que c’est quelque chose qui va ne me servir que quelques fois ?
    Si c’est le cas se le faire prêter ou trouver une alternative (pour rappel : produire = polluer)
  4. Si j’ai vraiment besoin de cet appareil, est-ce que je peux l’acheter d’occasion ?
    ➡ Avec ou sans garantie, grâce à Envie ou un autre magasin
  5. Si je dois absolument acheter cet appareil neuf car je veux des options très précises (ce qui est honnêtement, un cas rare), comment réduire l’impact environnemental de cet appareil ?
    ➡ En sélectionnant des labels environnementaux comme l’écolabel européen, en choisissant un appareil de qualité avec garanties, qui consomme peu, en respectant les modalités d’utilisation, en allongeant sa durée de vie, en le faisant réparer si besoin, etc.
Sources
  1. https://www.bilans-ges.ademe.fr/documentation/UPLOAD_DOC_FR/index.htm?electromenager.htm--
  2. https://www.ademe.fr/modelisation-evaluation-impacts-environnementaux-produits-consommation-biens-dequipement-------
  3. https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0048969717331224-
  4. https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/atelier-autoreparation-201710-rapport.pdf-
  5. http://www.carbone4.com/wp-content/uploads/2019/06/Publication-Carbone-4-Faire-sa-part-pouvoir-responsabilite-climat.pdf-
  6. Calcul fait sur le base des données de ce rapport : http://www.carbone4.com/wp-content/uploads/2019/06/Publication-Carbone-4-Faire-sa-part-pouvoir-responsabilite-climat.pdf--
  7. https://wp.envie.org/wp-content/uploads/2011/04/RapportActivites2015.pdf-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *