Déchets, emballages et recyclage

Verre, bouteille, recyclage et consigne

Chaque contenant en verre est un déchet qui pollue par sa production et son recyclage. Quel est l’impact environnemental du verre ? La consigne de la bouteille en verre est-elle bénéfique par rapport à son recyclage ?

Production de verre en France et impact environnemental

Comme toute production nécessitant de l’énergie, le verre a un impact environnemental.

Il existe différents types de verre en fonction de leur utilisation. Les plus fréquemment produits étant le verre d’emballage et le verre flottés. Pour le verre d’emballage, l’empreinte carbone est estimée à 0,81 kq eq. CO2 / kg produit. Pour le verre flotté plat (vitrerie, bâtiment, automobile, miroiterie…), elle est estimée à 1,26 kg eq. CO2 / kg.
Par comparaison le carton a une empreinte carbone de 0,39 kg eq. CO2 / kg produit quand celle du plastique est environ de 2,5 kg eq. CO2 / kg produit1.

Première solution pour réduire son impact environnemental lié au verre : ne pas en consommer. Certains verres sont bien sûrs indispensables (la voiture sans pare-brise, ça vous tente ? 😎). Mais quand on parle de verre d’emballage, il est possible d’en réduire sa consommation. Spécifiquement s’il concerne l’alimentation comme j’en ai parlé ici. Il faut savoir que 25% des émissions de gaz à effet de serre liées aux matériaux de base (acier, aluminium, ciment, plastiques, verres) sont à destination des emballages.2

Le recyclage du verre en France

Le verre est 100% recyclable, sans perte de propriété et ce à l’infini ♻ !

Voilà une belle réalité et pourtant le verre n’est recyclé qu’à 85% en France3. Cela signifie que l’action de tri n’est pas systématique. Je vous invite donc bien évidemment à recycler votre verre autant que possible. 🚮

Le problème du recyclage c’est qu’il est lui aussi énergivore. Pour recycler les contenants en verre, il faut faire fondre le verre à une température de 1500°C pendant 24 heures. Cette pratique coûteuse en énergie est bien évidemment polluante. De plus, le recyclage du verre nécessite son transport par des camions qui ont eux-aussi un impact environnemental.

Alors avant de recycler votre verre, envisagez de le réutiliser. Les contenants, une fois lavés, sont très faciles à réutiliser comme contenants pour la vie de tous les jours : conserves maisons, contenants pour la nourriture au réfrigérateur, achats en vrac, boîtes repas, boîtes de rangement, etc.

La consigne de la bouteille en verre : bonne ou mauvaise idée ?

La bouteille en verre constitue un des emballages en verre les plus courants. Elle n’échappe pas aux contraintes de recyclage exposées précédemment. Mais alors pourquoi la bouteille consignée a disparu en France ?

Les différentes consignes de la bouteille en verre

Par bouteille consignée il faut bien envisager 2 consignes possibles. L’une a pour objectif de faciliter et renforcer le recyclage (les distributeurs sont sûrs que les bouteilles reviennent). L’autre a pour objectif de permettre le réemploi de la bouteille après qu’elle ait été lavée.

La première solution devrait assurer l’action de tri et augmenter ainsi le recyclage du verre. Pour autant, son bilan en terme d’économies et d’impacts environnementaux semble incertain4.

La seconde solution visant le réemploi des bouteilles semble efficace au moins pour diminuer les impacts environnementaux liés au verre. Elle peut s’exprimer dans le domaine professionnel (circuit des bars, cafés, restaurants…) ou dans le domaine personnel à échelle des ménages français.

La consigne de la bouteille dans le domaine professionnel

Dans le domaine professionnel, le système de bouteilles consignées existe. Et « dans le contexte français, la consigne pour réemploi […] par rapport à l’utilisation d’emballages […] à usage unique présente toujours, dans le circuit des cafés, hôtels et restaurants, un gain environnemental »5. Ce gain se traduit par une baisse des émissions de gaz à effet de serre, des émissions de polluants dans l’air et dans l’eau, et de la masse de déchets. Elle permettrait ainsi d’éviter l’équivalent de 500 000 tonnes de déchets d’emballages chaque année5.

La consigne de la bouteille dans le domaine personnel

Dans le domaine personnel la question est plus complexe. Une étude très précise du cabinet Deroche auprès d’une brasserie alsacienne montre que la consigne de la bouteille comporte une réelle économie d’émission de gaz à effet de serre. Cette économie serait de l’ordre de 5 fois moins d’émissions de kg équivalent CO2 pour la bouteille consignée.6 Et ce n’est pas la seule économie puisque la consigne permettrait aussi une économie de 76% d’énergie et 33% d’eau.6

Les résultats environnementaux restent à nuancer notamment au regard de différents paramètres :

  • les distances de transport entre conditionneur et lieu de distribution, entre lieu de distribution et lieu de lavage, et le mode de transport retenu
  • le nombre d’utilisations des emballages re-remplissables et le poids des emballages à usage unique
  • la consommation d’eau et d’énergie nécessaire à l’étape de lavage
  • le taux de recyclage des emballages à usage unique7

Le projet Bout’ à Bout’

Bout’ à Bout’ est la solution pour les bouteilles consignées en Pays de la Loire. Cette association présente des impacts environnementaux positifs dans sa démarche7. Bien évidemment, plus nous serons nombreux à participer à la consigne, et plus l’impact environnemental sera bénéfique.

Le fonctionnement est très simple. Vous achetez une bouteille partenaire dans un magasin. Les bouteilles sont normalement (mais pas toutes) porteuses du label Bout’ à Bout’. Il existe ensuite 2 organisations en fonction des magasins. Soit le magasin vous fait payer une consigne monétaire que vous récupérerez en rendant la bouteille. Soit cette consigne monétaire n’existe pas, mais vous êtes quand même invités à ramener la bouteille.

Vous rentrez chez vous déguster votre petite boisson (avec modération bien sûr…). Une fois vide vous rincez rapidement la bouteille, vous la ramenez dans un magasin partenaire, vous la déposez dans un des espaces dédiés et vous récupérez éventuellement votre consigne en argent 💲

Producteurs et distributeurs associés à Bout’ à Bout’

L’association, en partenariat avec C10 Atlantique Boisson (pour la distribution aux professionnels) et Envie 44, profite des tournées en camion pour collecter les bouteilles. Ces dernières sont ensuite lavées à Clisson puis redistribuées aux producteurs.

De nombreux producteurs sont engagés dans le procédé. Vous trouverez certaines de mes bières locales favorites comme celles de la Brasserie Tête Haute (brasserie solidaire) ou encore les vins du domaine Landron Chartier Vigneron. Pour connaître la liste complète des producteurs partenaires, suivez ce lien.

Pour ma part je trouve ces boissons au Biocoop Nantes cité des congrès ou à O’Bocal. Mais de nombreux autres magasins les distribuent.


Je sais que le principe de la consigne existe aussi dans d’autres régions comme en Alsace. Et aussi dans la Drôme et l’Ardèche avec Ma Bouteille s’appelle revient. Vous trouverez quelques uns de ces projets dans cette étude.

Alors, n’hésitez pas à vous renseigner avant de déposer vos bouteilles en verre dans la poubelle de tri ! ♻

Sources
  1. https://www.bilans-ges.ademe.fr/documentation/UPLOAD_DOC_FR/index.htm?verre_et_articles_en_verre.htm-
  2. https://jancovici.com/changement-climatique/les-ges-et-nous/combien-de-gaz-a-effet-de-serre-dans-notre-assiette/?fbclid=IwAR3ksrY6-TK-p9fvRKz-i-LEqE7ibbRZsOHe0KzE5gxf58N0R5KOs-R5vGY-
  3. https://www.citeo.com/le-mag/les-chiffres-du-recyclage-en-france/?fbclid=IwAR0_s66_4uPKW7EgK_ELcsYyOEyX5XnE-nysNRjvmZL9hwL0h81gQggy6Lc-
  4. https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/fiche-technique-ademe-sur-consigne-pour-emballages-boissons-2011.pdf-
  5. « Développement de la réutilisation des emballages industriels – état des lieux en 2008 en France », ADEME, octobre 2008--
  6. https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/bilan-environnemental-bouteille-en-verre-consigne-alsace-2009.pdf?fbclid=IwAR3HjHcVcJdy8aOJteGlpCkMGyCGlVpgfwEtpGZrfUkStS5Nj_9LPA-l5xw--
  7. https://www.ademe.fr/analyse-10-dispositifs-reemploi-reutilisation-demballages-menagers-verre--

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *