Mode éthique

Mode éthique, économie circulaire, jeans et 1083

Un nouvel article sur la mode éthique ça vous tente ? Parlons un peu d’économie circulaire, de jeans et d’un projet qui lie les deux : 1083.

L’économie circulaire

Je ne vais pas revenir sur les principes de la mode éthique. J’en ai longuement parlé ici en traitant notamment les impacts environnementaux de la mode.

Si vous avez bien tout retenu, pour parler de mode éthique, il faut avant tout parler de produits conçus pour durer. Comme Loom le dit si bien, « moins mais mieux ».

Il existe un modèle économique plus à même de prendre en compte son impact environnemental. Ce modèle est celui de l’économie circulaire, et est tout à fait applicable à l’industrie de la mode (éthique).

L’économie circulaire repose sur 7 piliers :

  • L’approvisionnement durable concerne le mode d’exploitation / d’extraction des ressources. Il limite les rebuts d’exploitation et leur impact sur l’environnement.
  • L’écoconception vise à prendre en compte l’ensemble du cycle de vie d’un produit en minimisant les impacts environnementaux.
  • L’écologie industrielle et territoriale constitue un mode d’organisation interentreprises par des échanges de flux ou une mutualisation de besoins.
  • L’économie de la fonctionnalité privilégie l’usage à la possession et tend à vendre des services liés aux produits plutôt que les produits eux-mêmes.
  • La consommation responsable doit conduire l’acheteur à effectuer son choix en prenant en compte les impacts environnementaux à toutes les étapes du cycle de vie du produit (biens ou service).
  • L’allongement de la durée d’usage par le consommateur conduit au recours à la réparation, à la vente ou don d’occasion, ou à l’achat d’occasion dans le cadre du réemploi ou de la réutilisation
  • Le recyclage vise à utiliser les matières premières issues de déchets.1
Les 3 domaines et les 7 piliers de l’économie circulaire (Source)

Ces 7 piliers sont en fait un condensé d’actions qui vise à réduire l’impact environnemental d’un projet. Chaque entreprise adhérant à l’économie circulaire multiplie ses efforts pour répondre au mieux aux exigences des 7 piliers. L’économie circulaire attribue un rôle actif au consommateur qui, par son comportement, doit chercher à allonger la durée de vie du produit.

Economie circulaire, mode éthique et 1083

1083 est une entreprise de production de vêtements qui s’inscrit directement dans l’économie circulaire. Et ce par différentes actions.

Une conception locale, à moins de 1083 km de chez vous

1083 km c’est la distance qui sépare les villes françaises les plus éloignées : Menton et Porspoder. Et c’est donc la distance maximale que parcourront vos vêtements chez 1083. L’entreprise s’engage à effectuer l’ensemble de ces procédures de conception en France.

Pourquoi ce choix ? Le constat fait par 1083 est sans appel : « un jeans conventionnel parcours jusqu’à 65 000 km lors de sa fabrication »2

L’utilisation de coton bio ou recyclé

Un coton bio (pourquoi bio ?) certifié GOTS (dont j’ai parlé ici) pour la conception des jeans. Et quand c’est possible, l’utilisation de coton recyclé pour certains produits comme le jeans enfant.

Le reste du temps des matières premières recyclés, françaises (comme le lin) ou sélectionnés pour leurs avantages techniques.

La création d’emplois, d’une école du jeans et la reprise d’une entreprise de tissage française

Depuis 2013, 1083 a déjà créé 150 emplois français (cocorico !).

Ils ont, en plus, créé l’école du jeans à Romans. L’objectif étant de redévelopper le savoir-faire français dans la conception des jeans.

Pour préserver des emplois et du savoir-faire, 1083 a aussi sauvé une industrie de tissage vosgienne d’un redressement judiciaire. Cette entreprise (Tissage de France) compte aujourd’hui 40 emplois.

Une utilisation minimale d’eau et le délavage des jeans au laser

Afin de limiter leur consommation en eau, 1083 fait le choix de cotons originaires de Tanzanie, du Bénin ou du Mali. Dans ces pays, l’irrigation naturelle limite les besoins en irrigation artificielle.

Le choix du coton bio préserve aussi les eaux puisqu’il n’implique pas l’utilisation de pesticides.

D’une manière générale, le délavage des jeans implique de faire appel à la chimie, au sablage et à une utilisation accrue d’eau. En 2016, 1083 s’est offert la première unité de délavage laser de France. Un choix judicieux pour limiter l’utilisation d’eau et éviter tout risque sanitaire lié au sablage.

La création du premier jeans recyclé, consigné et recyclable à l’infini 

Du jamais vu (du moins à ma connaissance) ! Comme une bouteille consignée mais avec un jeans. Un jean 100% polyester recyclé de la taille aux chevilles. Une seule matière pour faciliter le recyclage en fin de vie. Un jeans à retourner à 1083 en fin de vie contre une consigne de 20 euros. Il sera ensuite broyé puis retransformé en fil pour redevenir un nouveau jeans (ça c’est de l’économie circulaire !). ♻

De nombreux partenariats professionnels

1083 collabore régulièrement avec des partenaires pour partager les savoir-faire et les moyens disponibles. Cette démarche est une composante de l’économie circulaire. C’est ainsi que sont nés, une chemise avec Les Hirondelles, une veste infinie avec Hopaal ou encore un pull recyclé à partir de vieux pulls des sapeurs pompiers volontaires.

1083, les spécialistes du jeans mais pas uniquement


Vous l’avez compris, 1083 c’est initialement des jeans. Mais ils se sont progressivement étendus aux chaussures, aux tee-shirts, aux shorts, etc. Le tout pour des vêtements d’une grande qualité qui dureront dans le temps (élément essentiel d’une mode éthique je le rappelle).
L’entreprise est installée à Romans, où elle est née. Retrouvez-les sur le site 1083 ou dans les boutiques Modetic.

Les boutiques Modetic ont justement été créées par Thomas Huriez, l’un des fondateurs de 1083. Et ça tombe bien, une boutique Modetic existe à Nantes ! 😁

1083 est un projet de mode éthique qui s’inscrit directement dans l’économie circulaire. C’est donc la recherche constante d’une amélioration, d’une économie d’énergie, d’une démarche responsable.

Après vous avoir (j’espère) convaincu de la démarche de 1083, je vous rappelle qu’il ne faut acheter que ce dont vous avez besoin. On n’achète pas par plaisir, on ne consomme pas à excès, on apprend surtout à réduire sa consommation d’énergie.

Sources
  1. https://www.ademe.fr/expertises/economie-circulaire-
  2. https://www.1083.fr/projet-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *