Société

Un Noël responsable et écologique à l’Autre Marché

Le sapin est monté, les villes s’habillent de décorations lumineuses, la télévision diffuse à tout-va les publicités de cadeaux pour enfants et adultes… Pas de doute c’est bientôt Noël ! Mais est-il possible de concevoir un Noël responsable et écologique ? Et comment les initiatives locales comme l’Autre Marché à Nantes permettent d’envisager partiellement cet objectif ?

Une fête de Noël n’a rien de responsable et d’écologique

Bon commençons tout de suite par ce qui fâche… Si traditionnellement, Noël était avant tout une fête religieuse, elle s’est rapidement transformée (du moins en France) en une fête commerciale où tout nous pousse à consommer. Que ce soit dans les rues, à la TV ou même dans les discours politiques et sociaux, Noël est clairement LA fête de la consommation. Le mois de décembre représente ainsi 10% du volume des ventes annuelles du commerce de détail (jusqu’à 20% pour certaines activités).1

Noël, publicité et sur-consommation

Et bien évidemment, tout nous pousse à consommer. Et particulièrement la publicité. Cette dernière nous persuade qu’il est utile ou nécessaire d’acheter et de posséder pour être heureux. C’est particulièrement vrai à Noël mais cela s’étend pendant le reste de l’année aussi. Mais avec un peu de recul, on comprend vite que ce sont d’autres choses, comme l’accès à la santé, à une alimentation de qualité, à l’éducation…, qui nous rendent heureux. Kate Soper a même développé un concept « d’hédonisme alternatif » qui envisage l’accès au bonheur au travers de plaisirs non-matériels.2

Des événements tels que le Black Friday nous incitent tout particulièrement à consommer et de manière anticipée. C’est ainsi que le mois de novembre atteint parfois des chiffres de consommation proches de ceux de décembre.3 Et cela sans prendre en compte l’impact environnemental d’un tel événement où nous consommons des biens neufs, polluants, souvent issus d’industries étrangères et livrés à domicile.

Sur-consommation et consommation responsable à Noël

Si l’on prend l’exemple des soldes ou du Black Friday, tout nous incite à consommer des biens matériels tels que des produits issus de l’industrie textile ou du numérique. Des biens qui rappelons-le, sont particulièrement polluants dans leur production.

Avant de consommer des biens, que ce soit pour soi ou pour les autres, pensons à la méthode BISOU. Posons-nous simplement ces 5 questions :

  • Besoin : se poser la question du besoin auquel répond le bien, de s’il répond à une nécessité ou que la possession est orientée par des normes sociales ou des stratégies marketting.
  • Immédiat : se poser la question de l’immédiateté de la possession.
  • Semblable : se poser la question de la possession d’un autre objet qui répond déjà à des utilités similaires
  • Origine : se poser la question de l’origine de fabrication des cet objet (conditions de productions éthiques et écologiques, lieux de production…)
  • Utile : se poser la question de la réelle utilité du produit.

Noël, une fête avant tout humaine

Finalement, ce qui compte le plus à Noël c’est de se réunir entre proches. Partager un moment plutôt que des biens dont nous avons réussi à nous passer les 11 mois précédents. Au regard des enjeux environnementaux et sociaux de notre siècle, il est évident que nous devons déconstruire notre rapport à la possession et au matériel. Et ce avec l’objectif de se (re)tourner vers des éléments plus essentiels comme nos relations sociales.

Pour un Noël responsable et écologique, gardez en tête les ordres de grandeur

Noël responsable, comptabilité carbone et impact des transports

Quelques chiffres de comptabilité carbone sont essentiels à garder en tête pour comprendre notre impact à Noël. En effet, en fonction des situations personnelles, il y a des chances que notre impact majoritaire à Noël soit, comme au quotidien, lié au transport. Ce secteur représente en effet près de 25% de nos émissions individuelles annuelles.4 Donc si vous avez beaucoup de déplacements à faire à Noël vous êtes concernés.

Du coup autant être clair : le vol intercontinental pour aller fêter Noël en famille aux Bahamas c’est plutôt à éviter ! Ce choix aurait un bilan environnemental bien plus important que n’importe quel cadeau que vous pourriez offrir. Enfin sauf si vous vous appelez Elon Munsk et que vous pouvez offrir un voyage en navette spatiale à votre fils.

Pour un Noël plus classique, quelques gestes très simples permettent alors de réduire notre impact transport pendant les périodes de fêtes. Cela passe par le fait de rejoindre sa famille autrement qu’en voiture grâce à des transports plus écologiques comme le train ou le car. Et si ce n’est pas toujours évident, le choix du covoiturage semble approprié au vu du nombre de personnes à faire des trajets aux alentours de Noël.

D’ailleurs, les déplacements se font aussi lors de nos achats pour Noël. Là encore, privilégions des transports plus écologiques pour faire des achats de proximité. Évitons des achats en provenance de l’étranger via des modes de transports nécessairement polluants.

Manger responsable et écologique à Noël

Au pays de la gastronomie, Noël est souvent célébré par un gueuleton où il est difficile de quitter la table sans desserrer sa ceinture ou prendre un digestif ! Qui n’a pas vécu une petite insomnie pendant la nuit de Noël pour cause de mal de ventre ? 🙈

Or, l’alimentation représente près d’un tiers de notre empreinte carbone.4 Il est ainsi essentiel de se poser la question de notre festin de Noël. Assez simplement et comme au quotidien, la solution passe par notre sélection d’aliments. Ainsi, réduire notre consommation de viande, ou plus largement de protéines animales, semble être très bénéfique pour réduire l’impact environnemental de notre repas. Pourquoi ne pas tenter un Noël végétarien ?

Et parallèlement, un repas avec une majorité de produits locaux, de saison, peu industriels et BIO limitera aussi l’impact environnemental de votre Noël.

Bien évidemment, il s’agit aussi de se faire plaisir car c’est quand même Noël ! Encore une fois tout est affaire de cohérence. Il n’est peut-être pas indispensable d’avoir pour son repas des crevettes d’Équateur, du saumon fumé de Norvège et des langoustines hors-saison. Ni de poursuivre par du bœuf Black Angus origine USA accompagné de tomates et courgettes rôties au four. Il s’agit simplement de faire quelques choix cohérents qui n’impliquent pas nécessairement de manger des pommes de terre à l’eau avec de la salade.

Pour une alimentation responsable et écologique à Noël (et tout le reste de l’année), par Bon Pote, un blog de grande qualité

Des cadeaux responsables à Noël : moins, mieux et autrement

Là-dessus aussi il va falloir évoluer ! Parce que c’est pas en continuant à offrir des cadeaux neufs, fabriqués en Chine, dont l’empreinte environnementale est à 90% due à la fabrication et qui vont être gardés / utilisés 6 mois que les choses vont aller en s’améliorant.

Il est donc nécessaire de se tourner vers une consommation plus responsable à Noël. Ce qui passe forcément par une réduction de notre consommation. Aller vers le moins mais mieux semble essentiel : moins de cadeaux mais des cadeaux d’une plus grande qualité, durables, réparables, etc.

Enfin et pour aller plus loin, l’idée d’un cadeau d’occasion semble pertinente pour allier écologie et économies. C’est bien souvent la phase de production d’un objet qui est la plus conséquente dans ses impacts environnementaux. Et d’ailleurs, de nombreuses solutions existent pour les achats d’occasion et reconditionnés.

Enfin, comme évoqué au début de cet article, le choix d’un cadeau immatériel, où l’on partage du temps plutôt qu’un objet peut être un choix judicieux. À condition bien sûr que ce moment ne se fasse pas à 1000 km de chez vous et qu’il ne s’agisse pas d’un vol en jet privé. Et bien au-delà du cadeau, ce choix permet aussi une rupture avec un modèle de consommation matérielle qui témoigne aujourd’hui de ses limites.

L’Autre Marché à Nantes, pour un Noël plus responsable et plus écologique

À Nantes, le secteur de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), est porté par les Ecossolies. Ce secteur, porté par des valeurs humaines et écologiques fortes, permet d’envisager une transformation économique nécessaire. En rupture avec un modèle ayant pour unique valeur d’analyse le PIB, les Ecossolies ouvrent la voie à d’autres normes comme la réinsertion professionnelle, la défense environnementale, les valeurs humaines et sociales, etc. Un modèle fort en valeurs et qui semble aujourd’hui essentiel.

Ce sont pour toutes ces raisons que les Ecossolies organisent un marché local, éthique et solidaire à Nantes : l’Autre Marché. Un lieu en rupture avec notre modèle de consommation actuel où les valeurs sont omniprésentes.

Des offres locales, éthiques et solidaires autour du commerce équitable, de l’insertion, de l’agriculture paysanne, du recyclage artistique et du réemploi. Et ces composantes soutiennent l’emploi local et les circuits courts puisque plus de 90% des exposant.e.s sont implanté.e.s en Loire-Atlantique. Les acteurs placent au cœur de leurs projets des valeurs essentielles comme la qualité, la coopération ou encore l’utilité sociale.5

Le marché évolue au fil du temps puisque chaque semaine, une nouvelle thématique est à l’honneur et certains commerçants changent. Le tout dans une ambiance festive où street food et vin chaud nous font saliver d’envie ! Une programmation 2021 haute en couleur à découvrir juste ici.

L’Autre Marché, pour un vrai Noël responsable et écologique

Ne croyez pas que l’article soit terminé ! Nous n’allions pas vous abandonner comme ça. Nous vous avons concocté une petite liste parfaitement subjective de nos cadeaux préférés à l’Autre Marché !

Des bières solidaires de la brasserie Tête Haute

Pour en avoir parlé déjà de nombreuses fois sur ce blog, vous le savez sans doute qu’ici on aime la bière ! Et chez Tête Haute ils savent y faire ! Cette brasserie de réinsertion professionnelle propose un modèle d’entreprise fort en valeurs et en goût ! Des bières bien souvent sèches, peu sucrées où céréales et houblons dégagent toutes leurs saveurs ! Au fait, on a déjà écrit un article sur cette chouette brasserie.

Un abonnement au magazine nantais et indépendant Les Autres Possibles

Le top du top de la presse nantaise ! Les Autres Possibles propose des informations d’une grande qualité et un engagement écologique et social fort. Le magazine propose des contenus variés abordant des thématiques particulières à l’échelle locale (Nantes, département, région). Le tout en toute indépendance et avec un fonctionnement d’entreprise qui devrait être un modèle pour tous.tes ! En effet, l’égalité salariale chez Total ce n’est pas pour tout de suite !

Un parrainage de ruche au Rucher de Champoivre

Le miel, ce consommable qui ne se périme pas est un peu magique ! Quel beau sentiment d’avoir une ruche à son nom vous ne trouvez pas ? Et bien c’est possible chez Le rucher de Champoivre. Cet apiculteur passionné vous propose d’encourager un projet à la fois écologique et humain. Les ruches sont décorées par des associations d’enfants. Le miel est mis en pot par les détenus de la prison de Nantes ou par un ESAT. Et pour couronner le tout, vous réalisez vous-même l’extraction du miel. Une expérience à découvrir !

Une box ESS&MOI, solidaire et locale

Un cadeau immatériel, à partager avec le destinataire ou à offrir à plusieurs personnes. Le principe habituel des box, mais une sélection rigoureuse des partenaires. Ces derniers sont en majorité des associations locales ou des structures proches de l’Économie Sociale et Solidaire. La box ESS&MOI offre de nombreuses possibilités autour du bien-être, des loisirs, de plaisirs gourmands ou d’initiations originales. Grâce aux nombreuses offres, vous êtes sûrs de faire plaisir au destinataire.

Et plein d’autres partenaires et acteurs engagés à découvrir à l’Autre Marché… !

Et voilà c’est la fin de cet article ! Avant toute conclusion, je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes fêtes de fin d’année. Profitez-en pour partager des moments avec vos proches, ce n’est pas évident depuis 2 ans et pourtant ça compte beaucoup !

Difficile d’exprimer en une seule phrase ce qu’est un Noël responsable et écologique… Ce n’est pas seulement aller chez son oncle en vélo, manger un repas végétarien, ou faire ses achats à l’Autre Marché. En fait c’est un peu tout ça combiné, tout en gardant en tête certaines priorités et ordres de grandeur. Si t’es déjà un écolo converti, il y a des chances que cet article ne t’ait pas appris grand chose. Pour les autres, je vous conseille d’explorer ce blog pour aller plus loin et comprendre que l’écologie ce n’est pas qu’à Noël ! Le réchauffement climatique ne se fera pas sentir 2 jours par an lui… !

Que tu sois cet écolo convaincu, ce lecteur intrigué ou bien ce climato-sceptique confirmé, si cette lecture t’a appris quelque chose, partage cet article à tes proches, à ta famille, à tes collègues… Noël ça concerne beaucoup de monde et si ça peut être un déclencheur, autant s’en servir ! 💚

Sources
  1. https://www.insee.fr/fr/statistiques/4253935-
  2. https://www.versobooks.com/books/3693-post-growth-living-
  3. https://www.insee.fr/fr/statistiques/4253935#figure4_radio1-
  4. https://ravijen.fr/?p=440--
  5. https://ecossolies.fr/L-Autre-Marche-2021-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Copy link
Powered by Social Snap